L'Icônaison, 1985

L'Icônaison

L'Icônaison est un texte expérimental en forme de récitatif à l'intérieur duquel s'incruste un manifeste poétique. Ainsi cette écriture se situe à l'interstice de deux genres comme entre les pulsions de deux pronoms personnels "Je" et "Tu" qui forment le couple. Ici les permutations de pronoms personnels tentent de séduire l'Autre (indéfini) en lui cédant un espace imaginaire participatoire. Tentative faite par l'éclatement du langage et la violence de l'image que traduit l'effort inéluctable à tout arrachement au silence.

Nous assistons de cette façon à des naissances d'icônes envoûtantes, surgissant de l'intérieur des personnages-pronoms et qui ne cessent de fabriquer d'autres personnages, d'autres intrigues où ÊTRE et ÉCRITURE sont souvent confondus. Cependant, la linéarité est totalement brisée et la représentation devient simultanée, faisant appel à divers procédés narratifs.

En abolissant les techniques narratives traditionnelles et les frontières culturelles par la pulvérisation du déterminisme du Nom et du Lieu, les différences libérées se mettent à dialoguer pour faire apparaître l'humanisme fondamental qui régit notre époque. Et si la quête et la texture se poursuivent, c'est qu'elles ont besoin de vous pour vous identifier au héros, si héros il y a, et vous distancier par rapport à toutes vos aversions.

Éditeur: Éditions Naaman, Sherbrooke, Québec, Canada

ISBN: 2-89040-352-1

Critique

« L'enjeu majeur de cette icônaison/naissance demeure l'écriture, ici hautement expérimentale, et qui est le lieu où se livrent bataille toutes les dissensions vécues ou feintes, rejetées ou consenties par le poète/critique. Texte expérimental, L'Icônaison est aussi une oeuvre d'approfondissement et d'enfouissement : le poète va jusqu'au bout de ses terreurs et apprend à les apprivoiser. » H. Abdeljaouad, Celfan Review, VI, n° 1, 1986, pp. 31-32.

« Le 18e ouvrage d'Hédi Bouraoui est un véritable cocktail. Ni roman, ni recueil de poèmes, ni essai, ni critique : mais le tout à la fois. Un roman-poème qui frise la haute délicatesse du Nirvana du yoga hindou. Un raffinement suprême des sensations de l'être dans sa grandeur et sa petitesse...[U]n véritable festival pour les sens. » Les Annonces, Tunis, n° 460, 29 novembre 1985, p. 1.

« Hédi Bouraoui aime particulièrement jouer avec les mots, les assonances, les rencontres bizarres, insolites, hétéroclites, le jeu avec le "je". Hédi Bouraoui secoue les frontières de l'écriture classique, bien sage, courante. Le lecteur aura sans doute de la peine à suivre la déflagration.... Mais un auteur garde la liberté fondamentale d'imaginer "le livre", comme dirait Guyotat, "son" livre. » Jean Déjeux, The Maghreb Review, Londres, IX, n° 3-4, 1984, p. 100.

Contact

Pour commander cet ouvrage, contactez : cmc@yorku.ca