Ainsi parle la Tour CN, 1999

Ainsi parle la Tour CN Ainsi parle la Tour CN

Le Mohawk Pete Deloon donne le coup d'envoi. Chapeautant la Tour CN, l'envie lui prend d'être le premier à réaliser le saut le plus vertigineux de l'histoire.  Son acte courageux lui vaut d'être définitivement renvoyé de son travail.

Sensible à cet acte exceptionnel, la Tour la plus haute du monde réagit.  Dans un dialogue pluriel, elle livre sa vision sur l'Origine, sur son jaillissement vers le ciel... sur la communauté multiculturelle qui l'a érigée, et les secrets les plus intimes de ceux et de celles qui la font tourner encore aujourd'hui.  En vingt-quatre tours, elle prend le contre-pied des langues médiatiques quotidiennes pour nous entretenir de sa parole-rocaille, la seule apte à capter les mondes du dedans.

Éditeur: L'Interligne, Vanier, Canada

ISBN: 9973-757-65-3

RÚcompenses: Prix du Salon du Livre de Toronto - 2000 / Prix Littéraire de l'Afrique Méditerranéenne / Maghreb - 2000 de l'Association des Ecrivains de Langue française

Critique

« └ travers les hommes et les femmes qui ont construit cette ‘plus haute tour au monde’, qui l’ont visitée ou qui ont tout simplement fantasmé sur elle, on assiste à des rencontres parfois surprenantes que seul le hasard de l’immigraion ou de l’exil rend possibles… En fin de compte, on a le sentiment que l’auteur tient à mentionner la contribution, petite ou grande, de chacun et de tous à l’histoire non seulement du Canada, mais de l’humanité. Et le message en est de paix et de concorde entre les peuples qui forment en réalité une unicité. » Sadok Ben Amor, Alpha, Mars 2001, n° 36.

 « └ la lecture de Ainsi parle la Tour CN, le Canada apparaît comme l’un de ces grands laboratoires du grand brassage humain, vers lequel, nécessairement et inexorablement, la planète tout entière s’engage. Penser l’immigration, le contact des cultures et des civilisations, penser la dynamique culturelle et les droits de l’homme, le respect de la personne et la nécessité, à côté d’un multiculturalisme de façade, la promotion véritable et sincère de l’interculturalisme s’avère, à la lecture de ce texte, indispensable… Ce livre nous donne avant toute chose une immense leçon de confiance en la vie et comme souvent dans l’univers romanesque d’Hédi Bouraoui, une leçon mystique où souffle l’Esprit Orignal. » Françoise Naudillon, Rivista di Studi Canadisi, Schena Edito, Fasoud (Bari, Italie), n° 13, 2000.

 « Ainsi parle la Tour CN emprunte au Zarathoustra de Nietzsche des intentions et des lignes de force, plusieurs paramètres et de nombreux symboles qui établissent les fondements de ce livre. Zarathoustra devient la Tour CN personnifiée, la Super Tour, la plus majestueuse et la plus haute structure du monde… Chercher le langage qui réconcilie, rapporter et faire découvrir la vérité, refléter l’espoir de ce pays, voilà en substance la principale mission de la Tour CN auprès des hommes qui vivent ce récit et dont elle est l’interprète : authentique héraut désigné et taillé sur mesure, elle émet et porte la parole avec puissance. ╗ Georges Bélanger, Liaison, Ottawa, Canada, n° 106, p.31.

« [Dans] Ainsi parle la Tour CN [au] titre nietzschéen, roman explosif, Hédi Bouraoui raconte l’histoire de la Tour CN et les aventures qu’elle vit…Un livre complexe où les histoires se mêlent à l’histoire de ce pays, à ses problèmes politiques et sociaux....Un beau texte sur un pays en devenir. » Pierre Léon, L’Express, Toronto, Canada,11-18 Avril 2000.

 

Contact

Pour commander cet ouvrage, contactez :

╔ditions L'Interligne, 255, Chemin de Montréal, Vanier (Ontario), Canada, K1L 6C4

E-mail : interligne@franco.ca