La Francophonie à l'Estomac, 1995

La Francophonie à l'Estomac

Francophones contre Francophones ?... Telle est la thèse iconoclaste de ce livre. La Francophonie à l'estomac n'est guère un pamphlet de plus sur cet enjeu géoculturel planétaire qu'est la Francophonie.  Cet essai incisif bouleverse la perspective sur le rôle et la place de la langue française.  Dans ce livre stimulant, Hédi Bouraoui oeuvre pour une Francophonie "plurielle".  Loin des propos convenus, loin des poncifs éculés qui ponctuent le discours dominant mais archaïque sur la réalité de millions de Francophones de la planète.

Ce livre, solidement argumenté, exprime ce sentiment diffus que partagent aujourd'hui nombre de créateurs et acteurs de la langue française.  La Francophonie à l'estomac propose des pistes originales et un projet francophone "moderne, absolument moderne", pour tous les "parlants français".  Sans distinctions.  Sans discrimination.

Tracer les Lignes d'horizon.  Couper les Lignes de fuite.  Colmater les Lignes de fracture.  Telle est l'ambition ultime de cet essai  hors-norme et corrosif. Pour en finir avec La Francophonie à l'estomac... Au propre, et au figuré. Boyla Baenga

Éditeur: Nouvelles du Sud, Paris

ISBN: 2-87931-047-4

Critique

"Se démarquant du "blabla" conventionnel, ce livre acerbe appelle à une prise en considération réelle des cultures et des communautés ayant le français en partage, que ce soit en Europe, en Afrique ou en Amérique... Au risque de bousculer certaines pratiques, cet essai audacieux a le mérite de brosser les contours d'une francophonie interculturelle, seule condition pour que le français demeure un réel moyen de communication et de compréhension entre des entités dissemblables." (Anon), Le Temps, Tunis, 7/12/95, p.9.

"L'auteur estime que, dans cet ouvrage, Hédi Bouraoui a 'réussi à faire des mises au point nécessaires'. Il souligne que ce dernier conteste l'hégémonie de la France et plaide en faveur de la conservation et de l'épanouissement 'de la singularité des cultures francophones'. 4l'intérêt majeur de cet essai consiste en grande partie dans sa largeur de vues et l'originalité de la plupart de ses propositions pour une francophonie plus juste et plus féconde.' ". Liaison, Ottawa, mars 1996, p.26., in Hédi Bouraoui, Iconoclaste et chantre du transculturel, Le Nordir, Ottawa, 1996, p.236.

"Cette sorte de rancoeur n'est en réalité que l'expression d'une profonde et déchirante frustration : Hédi Bouraoui reste un amourerux de la langue française. Son roman Bangkok blues illustre bien cette passion démesurée... [H. Bouraoui] dénonce un certain nombre de dérives qui portent préjudice autant à la langue française elle-même qu'à la francophonie. Selon lui, les grands idéaux (liberté, équité, solidarité...) longtemps véhiculés par cette langue sont trahis par une politique politique qui à la fois l'aliène et aliène les francophones hors de l'Héxagone". Chérif Mohsen, Jeune Afrique, 14-20/09/95, p.65.

"Militant d'une francophonie plurielle, l'auteur préconise 'un dialogue des cultures où toutes les voix vaudraient leur pesant d'or'. Hédi Bouraoui rêve d'une francophonie apaisée, fraternelle. A lire et à méditer." Rachid Yefsah, Jeune Afrique, 8-14/06/95, p.69.