Cap Nord, 2008

Cap Nord

Si Hannibal Barca, le grand Hannibal, a quitté son sol attiré par un idéal extérieur, Hannibal Ben Omer n'a d'autre choix que de partir poussé de l'intérieur par les forces de la précarité et du chômage.

À New York, en Sardaigne, en Sicile, peu à peu ce nouvel Ulysse se découvre, volontaire, acharné à réussir. Il apprend aussi ce qu'ont été la vie et la mort de son père qui l'a abandonné. Parallèlement, il prend conscience des handicaps qui lui collent à la peau dès qu'il s'éloigne de Sfax, sa ville, de Kerkenna, son île natale, et de la Tunisie, sa patrie. L'Occident, l'ancien colonisateur, est toujours là, prête à l'exclure, le dominer, comme il l'a fait depuis tant de générations pour les ancêtres.

Tel un cliché lors de son dévéloppement, l'image de la mère reste en filigrane et ne demande qu'à apparaître. Alors seulement sera couronnée de succès, pour Hannibal, sa quête de Graal et l'accession au trône du héros, fidèle à lui-même, dans un chant d'amour et d'espoir humaniste.

Éditeur: Vermillon, Ottawa, Canada

ISBN: 987-1-897058-73-2

Critique

"Hannibal may not accomplish a Whitmanian circumference of the globe, but he does achieve a more modest circuit of the Mediterranean islands. Nonetheless, his Ulyssean travels also work towards universal, or global, communication . . . . The novel spirals, in ever-widening circles, from the Mediterranean basin to the world at large. Bouraoui is well aware of the Mediterranean parallel to other literary and historical binaries of North and South: the industrial North and rural South of Victorian England and the United States." Elizabeth Sabiston, 2012.

« Le livre d’Hédi Bouraoui met en scène la vie d’Hannibal, qui, poussé par le chômage et la précarité, part découvrir le monde à la manière d’Ulysse. Les figures du père et de la mère se dessinent plus ou moins distinctement, pour un chant d’amour et d’espoir humaniste. » La Dépêche, France, Le 3 mai 2009.

« Cap Nord retrace le parcours de vie d’Hannibal. Ce parcours est fait d’un ensemble d’étapes, de découvertes, d’expériences et d’ouvertures. C’est un parcours qui n’est pas stable. Il est en perpétuelle mutation. À travers la succession des étapes de l’histoire, la langue s’adapte aux déplacements spatiaux du personnage et accompagne les changements affectifs de celui-ci. » Samira Étouil, Maroc.

« Par-delà les haltes de l’Histoire de la Tunisie et du Bassin méditerranéen, la multitude de personnages et les parallèles avec le voyage du héros, ce roman sert de prétexte à une invite à abattre les murs entre civilisations et cultures. Partisan de l’éclatement des identités, le héros affiche un plaidoyer pour une pensée libre, loin de toute sujétion. » M. Alaoui, Arabies, septembre 2009.

« Un roman plein de tendresse et d’amour qui ne renonce pas, toutefois, à lancer un regard sur le monde qui nous entoure, sur les guerres qui éclatent ça et là sous le contrôle d’une superpuissance qui fait la loi au lieu de favoriser les rapports multilatéraux et la solidarité, et sur le capital qui profite de toute situation favorable pour coloniser des terres et des pays. . . . Un livre à lire ! » Nicola D’Ambrosio, Rivista di Studi Canadesi, 22, 2009.

Contact

Les Éditions du Vermillon

305, rue Saint-Patrick, Ottawa (Ont.),K1N 5K4

tél: (613)241-4032

courriel: leseditionsduvermillon@rogers.com