Paris berbère, 2011

Paris berbère

Paris berbère nous fait entrer dans la vie d'une couple franco-algérien, Théophile Deviau et Tassadit Aït Mohand. Frontières historiques, frontières culturelles; l'intrigue, tissée de relations duelles, montre que les plaies de la guerre d'Algérie et de la colonisation demeurent à vif. Les différences unissent autant qu'elles séparent les êtres et le communautés.

Les vivants voudraient remonter l'Histoire et en réparer les injustices. Théo se passionne pour son ancêtre du dix-septième siècle, Théophile de Viau, « prince des poètes », persécuté et emprisonné. Parallèlement, Tassadit ne peut oublier l'assassinat de son père, poète et descendant du chantre berbère Aït Mohand. Elle a fait le pari de venger ce père considéré domme un traitre par les siens et traité en paria dans son pays d'adoption.

Paris berbère s'attarde aussi sur le sort tragique des harkis, combattants algériens pour la France, occultés de part et d'autre.

Mai 68, guerre d'Algérie...Dans Paris berbère, ces échos du passé sont un vibrant rappel des «Indignés» d'aujourd'hui.

Éditeur: Vermillon, Ottawa, Canada

ISBN: 978-1-926628-64-6

Critique

"Paris berbère introduces a different kind of “Ulysses” as its hero, Théo Deviau, whose “immigration” is that of a provincial to Paris. He is a new Rastignac for the 21st century, whose “Illusions” are destined to be as quickly “perdues” as those of his 19th-century forerunner. But the novel presents also a “Penelope Unchained,” the Amazigh (Berber) heroine Tassadit Aït Mohand, whose soul burns to avenge her father, slain because he was a “harkis” who defended the French occupation of Algeria. . . . If the provincial in Paris, Balzac’s Rastignac, looms behind the text, now in the 21st century we witness also the Algerians, and specifically the Berbers, settling as newcomers in a Paris torn by the student revolution of May ’68." Elizabeth Sabiston, 2012.

« Paris berbère est un roman poignant et émouvant écrit dans une langue poétique et ciselée sur un sujet à la fois complexe et tabou concernant la guerre d’Algérie. » Boussad Berrichi, Amazigh News, le 12 février 2012.

« Paris berbère est un roman finement architecturé, avec ces accents historiques et, surtout, ses élans poétiques. Le cœur et la raison s’affrontent, se marient, se séparent pour mieux s’éclater. » Paul-François Sylvestre, L’Express, 13-19 mars 2012.

Contact

Les Éditions du Vermillon

305, rue Saint-Patrick, Ottawa (Ont.),K1N 5K4

tél: (613)241-4032

courriel: leseditionsduvermillon@rogers.com